Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mercredi 18 novembre 2009

Qu’est-ce que le Projet Manhattan


Projet Manhattan est le nom de code du projet de recherche mené pendant la Seconde Guerre mondiale, qui permit aux États-Unis, assistés par le Royaume-Uni, le Canada et de chercheurs européens, de réaliser la première bombe A de l'histoire en 1945.

Sous la direction du physicien Robert Oppenheimer et du général Leslie Groves, le projet fut lancé en 1942 dans le plus grand secret, suite à une lettre datée du 2 août 1939 de Leó Szilárd co-signée par Albert Einstein au président Roosevelt.
En effet, les physiciens nucléaires Leó Szilárd, Edward Teller et Eugene Wigner (tous les trois des réfugiés juifs hongrois) étaient convaincus que l’énergie libérée par la fission nucléaire pouvait être utilisée dans des bombes par l'Allemagne nazie. Ils persuadèrent Albert Einstein d’avertir de ce danger le Président américain Franklin Roosevelt. La lettre fait état de la possibilité de créer des bombes d'une puissance encore inconnue : « des bombes d'un nouveau type et extrêmement puissantes pourraient être assemblées ».

À l’été 1942, le colonel Leslie Groves fut nommé à la tête du projet d’arme atomique. Sa première décision fut de rebaptiser le projet The Manhattan District. Ce nom venait de l’habitude qu’avait le Corps des ingénieurs de l’armée de nommer les districts d’après leur ville quartier général (le quartier général de Marshall était à New York).

Ce projet conduisit à la conception, la production et l'explosion de trois bombes atomiques.
Le premier test d'une bombe au plutonium eut lieu le 16 juillet 1945 dans le désert de Jornado del Muerto, dans l’État du Nouveau-Mexique. Oppenheimer appela "Trinity" la tour porteuse de la bombe Gadget. Ce nom est tiré d'un poème de John Donne.
L’explosion dégagea une force équivalente à 21 000 tonnes de TNT. En constatant la puissance phénoménale engendrée par la bombe, Oppenheimer se rappela l'un de ses passages préférés d'un texte Sanskrit (le Bhagavad-Gita du dieu Shiva) : « Maintenant je suis Shiva, le destructeur des mondes ».
Plus prosaïquement, son adjoint Kenneth Bainbridge, responsable des essais répondra : « À partir de maintenant, nous sommes tous des fils de putes ».
Aujourd'hui, le site de l'explosion expérimentale est marqué par un monolithe conique noir de silice, résultat de la fusion du sable sous l'effet de la chaleur provoquée par l'explosion.

Les deux suivantes, l'une à l'uranium et l'autre au plutonium (appelées Little Boy et Fat Man), furent larguées respectivement sur les villes japonaises de Hiroshima le 6 août 1945 et Nagasaki le 9 août.
A la suite de ces explosions, Einstein déclara regretter amèrement d’avoir écrit lal lettre au président Roosevelt ("I could burn my fingers that I wrote that first letter to Roosevelt").

En 1945, le projet employait plus de 130 000 personnes. Il coûta près de deux milliards USD au total.
A titre de comparaison, les bombes H d’aujourd’hui seraient typiquement au moins 1 000 fois plus puissantes que Little Boy larguée sur Hiroshima.