Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




vendredi 20 novembre 2009

Les sister-ships du Titanic

Le HMHS Britannic et le RMS Olympic sont des paquebots transatlantiques britanniques construits par les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast pour la White Star Line.
Ils sont les sister-ships (navires-jumeaux), bateaux de même classe, identiques en tous points (mêmes caractéristiques, même taille) de l’infortuné Titanic.

Construit peu après l’Olympic et le Titanic, le HMHS Britannic fut lancé le 26 février 1914. Il devait à l'origine être nommé Gigantic.
Réquisitionné par la marine britannique pendant la Première Guerre mondiale en tant que navire-hôpital, il coule en mer Égée le 21 novembre 1916 en un peu moins d'une heure, probablement après avoir heurté une mine. Cependant, les causes exactes du naufrage restent encore inconnues.
Son épave est localisée et explorée par le commandant Cousteau en 1975. Il s'agit de la plus grande épave de paquebot au monde

Le RMS Olympic a contrairement à ces derniers eu une longue et brillante carrière (1911 - 1935), et en a tiré le surnom de "Old Reliable" (en français, "le Vieux Fiable").
Cette carrière a néanmoins été marquée par plusieurs collisions avec d'autres navires. La plus importante de ces collisions, avec le croiseur HMS Hawke a eu pour principale conséquence de retarder le départ du Titanic de près d’un mois.
Par son tonnage, il est resté pendant vingt-quatre ans le navire le plus imposant construit en Grande-Bretagne avant d’être surpassé par le Queen Mary.
De nombreux éléments de décoration de l’Olympic ont été récupérés avant sa démolition et ornent désormais des hôtels, propriétés privées, et même un navire de croisière.

En 1998, un ouvrage de Robin Gardiner a émis une théorie selon laquelle l’Olympic aurait été substitué au Titanic dans le cadre d’une escroquerie à l’assurance. De nombreux spécialistes ont cependant prouvé que cette théorie était fausse.