Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mercredi 4 novembre 2009

La légende de Pygmalion et de Galatée

Dans la mythologie grecque, la légende de Pygmalion et de Galatée est associée à l'île de Chypre. Elle est principalement racontée par Ovide dans ses Métamorphoses.

Pygmalion était un sculpteur résidant à Chypre, l’île de la déesse Aphrodite. Révolté contre les femmes et l'idée du mariage à cause de la conduite répréhensible des Propétides (femmes vivant sur l'île, associées tantôt à des prostituées, tantôt à des sorcières) dont il était chaque jour témoin, il se voua au célibat.

Son art lui suffisait, se disait-il. Voulant démontrer aux hommes les déficiences des femmes, il décida de sculpter le corps d'une femme parfaite.
Avec un soin infini, il passa et repassa longtemps son ciseau sur la statue d'ivoire qui devint une oeuvre d'art exquise. Mais il n'était pas satisfait. Jour après jour, il y travaillait et sous ses doigts, elle devenait de plus en plus belle.

Quand le jour vint où la statue était terminée, Pygmalion tomba amoureux de la statue d'ivoire. Il la nomma Galatée, l'habilla et la para richement.

Lors des fêtes dédiées sur l'île à Aphrodite, il pria la déesse de lui donner une épouse semblable à sa statue. Son vœu fut exaucé par la déesse, qui donna vie à Galatée. Pygmalion l'épousa alors (en présence d'Aphrodite) et eut d'elle un fils, Paphos, et une fille nommée Matharmé (d'après certaines versions).

Les Propétides qui avaient refusé de célébrer le culte d’Aphrodite furent punies. La déesse alluma dans leur cœur le feu de l'impudicité. Elles finirent par perdre toute honte et furent insensiblement changées en rochers.

Un pygmalion désigne de nos jours quelqu’un qui prend sous sa protection un artiste pour l’aider dans sa carrière. C’est une personne qui par sa notoriété ou ses moyens permet de faire connaître l’art de l’artiste.
De ce mythe, découle aussi le mot "pygmalionisme" qui désigne une attirance sexuelle envers les statues.