Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




samedi 29 mai 2010

L'origine du bouclier de Brennus

Bouclier de Brennus
Le Bouclier de Brennus fut créé en 1892 afin de récompenser le futur vainqueur de la première finale du Championnat de France de Rugby qui devait avoir lieu le 20 mars de cette année-là.
Dessiné par le baron Pierre de Coubertin, président de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques chargée du championnat – la Fédération française de rugby n’existant pas encore à cette époque – il fut gravé par Charles Brennus, président du club de rugby parisien le SCUF et graveur.


La création de ce trophée est mentionné dans un article de 1892 de Sports Athlétiques, journal de l'USFSA :
"C'est au Baron Pierre de Coubertin, que revint la lourde tâche matérielle (…), c'est lui qui voulut bien se charger des délicates fonctions d'arbitre (…), c'est également lui qui offrit le challenge dont le club vainqueur eut la charge : un magnifique bouclier damasquiné, au centre les armes de l'Union, deux anneaux enlacés et la devise "Ludus Pro Patria".


La devise "Ludus Pro Patria" signifie "Des jeux pour la Patrie" et fut proposée par Jules Marcadet, cofondateur du Stade français et de l'Union des Sociétés françaises de Courses à pied, embryon des futures fédérations.


Le bouclier récompense traditionnellement le club champion de France de rugby depuis 1892, cependant jusqu'en 1899 la finale du championnat était uniquement réservée aux clubs parisiens. Le premier club à avoir remporté le Bouclier de Brennus est le Racing club de France en 1892. Le premier club de la province à le remporter était le Stade bordelais en 1899.


C'est une réplique qui est désormais remise aux vainqueurs, le bouclier originel ne quittant plus les vitrines du musée de la fédération française de rugby. En 2004 le bouclier originel dut être utilisé une dernière fois quand il fut découvert qu'un titre de l'USAP avait été oublié sur la réplique.


Ce très prestigieux trophée est surnommé tendrement "le bout de bois" par les rugbymen français qui rêvent tous de le brandir un jour. Il est aussi surnommé "le planxot" en catalan !