Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 23 novembre 2009

Qu’est-ce que le grisou

Le grisou est un gaz naturel qui se dégage des couches de charbon et des terrains encaissants. Très redouté des mineurs, les explosions causées par ce gaz, appelées coups de grisou ont causé de nombreuses victimes.

On peut, en principe, assimiler le grisou à du méthane, gaz extrêmement dangereux. Il est à l'origine de nombreuses catastrophes minières, surtout avant l'invention de la lampe de Davy.

La lampe Davy est une lampe à combustible dont la flamme est entourée d’un grillage fin. Sans ce grillage, la flamme aurait pu enflammer les gaz de la mine, ou les poussières (coup de grisou ou coup de poussier). En effet, les flammes ne traversent pas les grillages fins. Le métal absorbe la chaleur de la flamme. Ainsi refroidie à proximité du grillage, la flamme ne peut pas le traverser.

La plus importante catastrophe minière en France eu lieu le 10 mars 1906.
Dite catastrophe de Courrières, du nom de la compagnie minière qui exploitait alors le gisement de charbon, elle fait 1 099 morts sur les territoires de Billy-Montigny, Méricourt et Sallaumines. Toutefois, la cause généralement admise est le poussier et non pas le grisou. L'émotion qui s'ensuivit est à l'origine d'un vaste mouvement de grève qui déboucha sur l'instauration du repos hebdomadaire. A partir de cette époque, les lampes à feu nu seront bannies.

Depuis les années 2000, c'est la Chine qui recense le plus d'accidents miniers, avec 80 % des décès mondiaux pour seulement 35 % de la production de charbon mondiale ; 6000 personnes sont mortes dans les mines chinoises en 2004.

D'après un récent article de la Société de l'industrie minérale, paru pour le centenaire de la catastrophe de Courrières, au total, on pouvait estimer en mars 2005 à 42614 le nombre de mineurs tués lors des différentes catastrophes qui se sont produites entre le XVIe et le XXIe siècle.