Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 9 novembre 2009

Le 9 novembre : le Schicksalstag de l’histoire allemande



La date du 9 novembre est tout particulièrement importante pour l'histoire allemande. Elle vit notamment :

- l'exécution du parlementaire Robert Blum après l'insurrection viennoise d'octobre 1848 ;
Élu au Parlement de Francfort après la Révolution de Mars, il y fut un des meneurs des "démocrates" — issus de l'aile radicale du mouvement libéral - qui voulaient que l'unité allemande se réalise dans un cadre républicain. Lors de la seconde phase de la Révolution de 1848, il prit part à l'insurrection viennoise d'octobre 1848, ce qui lui valut d'être exécuté, en dépit de son immunité parlementaire, par les troupes contre-révolutionnaires autrichiennes.


- la proclamation de la république de Weimar en 1918 ;
La république de Weimar désigne le régime politique que connut le Reich allemand (Deutsches Reich) entre 1919 et 1933. C'est en effet dans la ville de Weimar que, suite à la défaite allemande à la fin de la Première Guerre mondiale, l’Assemblée nationale constituante allemande rédigea une nouvelle constitution qui fut adoptée le 31 juillet 1919. Il disparut de facto après l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler en janvier 1933.

- l'échec du putsch d'Adolf Hitler à Munich en 1923 ;
En novembre 1923, alors que l'économie s'est effondrée avec l'occupation de la Ruhr, Hitler croit le moment venu pour prendre le contrôle de la Bavière avant de marcher sur Berlin et d'en chasser le gouvernement élu. Les 8 et 9 novembre 1923, il conduit avec le maréchal Erich Ludendorff le coup d'État avorté de Munich connu comme le Putsch de la Brasserie. Le complot bâclé est facilement mis en déroute, et lors d'un heurt de ses troupes avec la police devant la Feldherrnhalle, Hitler est lui-même blessé tandis que sont tués 16 de ses partisans, promus ultérieurement "martyrs" iconiques du nazisme.

- la nuit de cristal en 1938 ;
La nuit de Cristal (en allemand Reichskristallnacht) est le nom donné au pogrom contre les Juifs du Troisième Reich qui se déroula dans la nuit du 9 novembre 1938 au 10 novembre 1938. Le pogrom fut ordonné par le chancelier du Reich, Adolf Hitler, organisé par Joseph Goebbels, et commis par des membres de la SA, de la SS, ou de la Jeunesse hitlérienne, soutenus par le SD, la Gestapo et d'autres forces de police. Sur tout le territoire du Reich, plus de 250 synagogues furent détruites, 7.500 commerces et entreprises exploités par des Juifs saccagés; 91 Juifs furent assassinés, des centaines d'autres se suicidèrent ou moururent suite à leurs blessures et près de 30 000 furent déportés en camp de concentration : au total, le pogrom et les déportations qui le suivirent causèrent la mort de 2.000 à 2.500 personnes. Point culminant de la vague antisémite qui submergea l'Allemagne dès l'arrivée des nazis au pouvoir en janvier 1933, la "nuit de cristal" fut l'une des prémices de la Shoah.

- la chute du mur de Berlin en 1989 ;
L'affaiblissement de l'Union soviétique, la perestroïka conduite par Mikhaïl Gorbatchev et la détermination des Allemands de l'Est, qui organisent de grandes manifestations, provoquent, le 9 novembre 1989, la chute du « mur de la honte », suscitant l'admiration incrédule du « Monde libre » et ouvrant la voie à la réunification allemande.

On parle donc pour cette date de Schicksalstag (Jour du Destin).