Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 2 novembre 2009

Quand la radioactivité était bonne pour la santé…

Le radium fut découvert par Marie Curie et son mari Pierre en 1898 par extraction de la pechblende, un minerai d'uranium. Il est d'un aspect parfaitement blanc mais il noircit lors de son exposition à l'air libre. Il est extrêmement radioactif.

Vantant les propriétés bénéfiques de la radioactivité, des nombreux produits de consommations courantes contenant du radium virent le jour. Ainsi, tout au long des années vingt, les médecins rédigeront à la chaîne des ordonnances de radium pour l'arthrite, la goutte, l'hypertension, la sciatique, le lumbago et le diabète.
Avant sa mort en 1934, Marie Curie avait pourtant prévenu que les bases scientifiques des thérapies au radium étaient encore empiriques.

En France, on trouve en pharmacie la crème Tho-Radia vendue selon la formule du Dr Alfred Curie (un médecin homonyme des fameux Pierre et Marie Curie), censée effacer les rides.
« La science a créé Tho-Radia pour embellir les femmes. A elles d'en profiter. Reste laide qui veut ! », affirme le slogan d'une publicité qui vante les bienfaits du produit.
En toute "logique", Tho-Radia décline son principe à toutes sortes de produits. Apparaissent ainsi la poudre Tho-Radia, qui contient du titane en plus du radium et du thorium, le savon, préconisé pour le démaquillage et la toilette des bébés, ou le dentifrice Tho-Radia.

Mais Tho-Radia a de la concurrence. La marque Radiocrèmeline est censée avoir un pouvoir sédatif et provoquer la multiplication rapide des couches cutanées. Avec la crème Activa, « on ne vieillit plus, mieux on rajeunit ! ». La poudre et la crème Alpha-Radium « porphyrisées par un procédé nouveau procure au visage le velouté mat si apprécié par la femme élégante ».

L'un des produits qui a le plus de succès est sans doute l'eau radioactive. Nombreuses ont été les entreprises du secteur à s'engouffrer dans ce nouveau marché. Certains foyers vont même s'équiper en cafetière et fontaine à radium. Les cures thermales, en vogue avant même la découverte de la radioactivité, ont maintenant "une assise scientifique".
Même les animaux ont droit à leur cure de radium.

Les effets mutagènes des radiations, en particulier les risques de cancer, ne furent découverts qu'en 1927 par Hermann Joseph Muller (1890-1967).
Pourtant ce radium fut encore utilisé, par exemple, dans les aiguilles des montres jusqu'aux années 1950, pour ses propriétés de luminescence.
Les ouvrières américaines travaillant le radium, les « Radium Girls », dans une usine de production de cadrans lumineux à Orange dans le New Jersey ont subis d'importantes expositions aux rayonnements ionisants. Cinq d'entre elles se firent connaitre par leurs efforts visant à assigner leur employeur en justice. Quelques unes sont décédées au cours de la procédure judiciaire des suites de leur exposition antérieure au rayonnement.

Enfin, la marque Burk & Braun affirmait qu'ajouter du bromure de radium sur le chocolat avait un "effet rajeunisseur".