Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




samedi 16 avril 2011

Quelques anecdotes à propos du film « Autant en emporte le vent »

Autant en emporte le vent
Autant en emporte le vent (Gone with the Wind) est un film américain de Victor Fleming réalisé en 1939 et adapté du roman éponyme de Margaret Mitchell. Avec pour acteurs principaux Clark Gable et Vivien Leigh, il raconte l'histoire de la jeune Scarlett O'Hara et du cynique Rhett Butler sur fond de guerre de Sécession. Écrit par le scénariste Sidney Howard, il a reçu huit Oscars dont celui du Meilleur film et du Meilleur réalisateur.


Il est considéré par l'American Film Institute comme le quatrième meilleur film américain de l'histoire du septième art (derrière Citizen Kane, Casablanca et Le Parrain) et figure en quatrième position au palmarès historique des films les plus vus en France (derrière Titanic, Bienvenue chez les ch’tis et La Grande Vadrouille).


La dernière réplique du film de Rhett : "Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis", en réponse à la question de Scarlett "Mais que vais je devenir Rhett ?", a été élue officiellement plus grande réplique du cinéma américain en 2005. 


Vivien Leigh Autant en emporte le vent
La distribution du personnage de Scarlett a posé problème très longtemps, si bien que le tournage du film a commencé sans héroïne. Tous les grands noms de l'époque ont auditionné pour le rôle, mais c'est finalement une relative inconnue, Vivien Leigh, qui emporte la mise au dernier moment. Le public est au début réfractaire à l'idée qu'une Britannique incarne la sudiste Scarlett, mais les habitants du Sud finissent par accepter ce choix car, disent certains, "mieux vaut une Anglaise qu'une Yankee !".


Les lois raciales de l'époque empêchèrent Hattie McDaniel, qui joue le rôle de Mamma, d'assister à la première du film à Atlanta le 15 décembre 1939. Ne voulant pas mettre son producteur dans l'embarras, elle lui signala qu'elle n'était pas disponible pour s'y rendre. Clark Gable refusa dans un premier temps d’y aller si Hattie en était exclue, mais cette dernière le convainquit d'y participer. Cependant, l'esprit ségrégationniste de l'époque n'empêcha pas Hattie McDaniel de recevoir l'Oscar du Meilleur second rôle féminin. Elle fut d'ailleurs la première artiste noire à recevoir cette récompense.