Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




vendredi 1 avril 2011

L’étrange histoire entre Antoine de Caunes et le Club Dorothée

Club Dorothée logo
Dorothée a été pendant longtemps une cible privilégiée de gens qui, comme le présentateur Antoine de Caunes se montraient extrêmement virulents au sujet de la qualité des programmes du Club Dorothée : "Dorothée est bilingue, elle parle le mongolien"... 
L'hostilité de De Caunes s'explique (au moins partiellement) par l'animosité de sa mère, Jacqueline Joubert, à l'égard du producteur de l’émission, Jean-Luc Azoulay. C'est en effet Jacqueline Joubert qui, en tant que directrice des programmes d’Antenne 2, a "lancé" Dorothée, Jacky et Corbier, des animateurs qui ont quitté la chaîne en mauvais termes avec elle suite à la proposition d’Azoulay de venir sur TF1.


Face à ces critiques sur la qualité des programmes de TF1, Azoulay a choisi de se servir du groupe "Les Musclés" pour répondre à de Caunes sur le mode ad hominem. Azoulay décrit dans la chanson des Musclés Antoine Daicône le petit Antoine comme une personne bête et méchante. Au passage, Azoulay ne manque pas de dévoiler un petit secret sur de Caunes :
"À 20 ans sous le nom de Paul Persavon il écrivit pour sa maman tout plein de chansons
Hélas trois fois hélas il n’eut aucun succès et c’est depuis qu’Antoine déteste Bernard Minet"
Il révèle ainsi que de Caunes a signé les paroles de quelques génériques de dessins animés d'Antenne 2 (dont Cobra et X-OR) sous le pseudonyme de Paul Persavon.