Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mercredi 20 avril 2011

L’origine du prix Pulitzer

Prix Poulitzer World
Dans son testament, rédigé en 1904, Joseph Pulitzer, éditeur du journal World, appelle à la création d’un prix américain remis dans différents domaines, allant du journalisme à la musique pour objectif de stimuler l’excellence. Il ne mentionne à ce moment que treize prix, dont quatre pour le journalisme, quatre pour la littérature, quatre pour le théâtre et un dernier pour l’éducation. Sensible aux changements de son époque, Pulitzer donna le droit de ne pas décerner le prix si aucune œuvre ne correspondait aux critères d’excellence du jury.

Créé en 1904, le Prix Pulitzer n’est vraiment mis en place qu'en 1917. Conformément à la volonté de Pulitzer, c’est le président de l’université Columbia qui annonce et décerne les prix sur recommandation du jury (Joseph Pulitzer fut à l'origine de la 1ère école de journalisme fondée à Columbia). Aujourd’hui, la commission est indépendante et décide seule de l’attribution des prix. Une enveloppe de 5.000 dollars américains accompagne le prix, remis au mois d’avril à des personnalités américaines.

En 1997, lors du 150e anniversaire de naissance de Pulitzer, la commission a fait preuve du respect des exigences d’adaptation aux évolutions sociales exigées par son instigateur : elle commença à reconnaître l’importance croissante des textes journalistiques disponibles sur Internet. Cette reconnaissance sera encore plus marquée en 1999, date à laquelle la commission a reconnu les présentations sur les réseaux comme des suppléments aux éditions papiers dans la catégorie "Public service".
Par ailleurs, des changements ont été apportés aux prix concernant la musique. Jusqu’en 1997, ceux-ci ne concernaient que la musique classique. La commission décida alors d’élargir les compétences du jury en laissant place à d'autres types de musiques. Le prix de 1997 revint ainsi à Wynton Marsalis pour Blood on the Fields, imprégné de musique jazz.
Dans le domaine du journalisme, la commission a décidé en décembre 2008 que les 14 différents types de prix sont étendus à des publications entièrement sur Internet. Les textes proposés, en ligne ou publiés, doivent provenir de journaux ou d'organisations d'information des États-unis, publiant au moins une fois par semaine, ayant pour objet principal l'actualité et "adhérant aux plus hauts principes journalistiques".