Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




samedi 5 décembre 2009

L'histoire de "Miss France"

L'engouement du public pour les concours de beauté renaît au lendemain de la première guerre mondiale et plus exactement en 1920 en France et aux Etats-Unis.
Le terme de "Miss" fut précédemment entendu dans les tranchées de la Somme en 1914 mais la presse parisienne lui préféra l’expression de "La plus belle femme de France".
Le célèbre journaliste, chroniqueur mondain, fondateur de "PARIS MIDI", Maurice de Waleffe, prend donc l’initiative d’instituer un référendum de la "La plus belle femme de France".

Le succès de la première édition est conséquent : 1 700 jeunes filles s’inscrivent et, après une première sélection de 49 candidates par un jury, elles paraissent sept par sept pendant sept semaines sur les écrans des cinémas, pendant l'entracte. Les spectateurs reçoivent alors à l’entrée un bulletin de vote.
Ainsi fut élue Agnès SOURET, de mère basque et de père breton, "Plus belle Femme de France". Sa simplicité avait touché Maurice DE WALEFFE, quand elle lui envoya une photo pâlie datant de sa première communion, accompagnée de ce texte : "Je n’ai que 17 ans dites-moi si je dois traverser toute la France pour courir ma chance ?" Du jour au lendemain, le nom d’Agnès SOURET fit le tour du monde. Elle connut malheureusement un destin tragique, et disparut peu de temps après son règne, emportée par une crise d’appendicite.

Le terme « Miss France » est officiellement utilisé en 1927 par Jean-Jules et Gustave Cousin. La première élection de Miss France (et non plus de « la plus belle de France ») a lieu cette année-là et couronne Roberte Cusey.
La plus célèbre MISS de l’ère De WALEFFE est la fille d’un traminot sétois et d’une couturière lyonnaise, Yvette LABROUSSE, qui couronnée Miss France en 1930, connait un destin prestigieux en devenant la princesse BEGUM AGA KHAN III.

Lors de l'exposition spécialisée de 1937, Maurice de Waleffe dérange les codes en invitant des mannequins de l'Empire colonial français : Miss Guadeloupe, Miss Annam, Miss Sénégal, Miss Tonkin, Miss Tunisie et Miss Cambodge. Cela ne plaît à guère de parlementaires et ministres, mais le président de la République française Albert Lebrun les invite à goûter au palais de l'Elysée. Présentées ensuite à l'île des Cygnes (l'île accueille le « pavillon de la France d'Outre-mer » pendant l'exposition universelle), leur présence est un tel succès que l'on doit refuser 20 000 entrées à 20 francs.

La soirée Élection de Miss France est diffusée à la télévision depuis le 31 décembre 1986 pour l'Election de Miss France 1987 sur FR3. Cette première diffusion resta célèbre pour un cafouillage avec Céleste au standard fit que Guy Lux annonça différents palmarès et la nouvelle miss France fut accueillie sous les huées du public.