Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 8 février 2010

Ce qu'il faut savoir sur le Super Bowl


Le Super Bowl est créé en 1966 sous le nom de NFL-AFL World Championship Game. Cependant, les médias et les fans préfèrent "Super Bowl". Il faut attendre la troisième édition de la grande finale pour voir apparaître officiellement le nom de Super Bowl (que l’on traduirait littéralement par "super bol", ou "super saladier" évoquant la forme des stades où se pratique le jeu, certains portant d’ailleurs un nom similaire comme l’Orange Bowl de Los Angeles).

Les éditions sont numérotées en chiffres romains, ce qui est un comble de snobisme dans un pays où pratiquement personne ne sait les déchiffrer. Il y a d’ailleurs chaque année des protestations pour que l’on revienne à une numérotation plus simple. Cette année le Super Bowl porte le numéro XLIV (44), particulièrement dur à lire.

La formation victorieuse reçoit le Trophée Vince Lombardi, nommé ainsi en hommage à l’entraîneur des Packers de Green Bay, vainqueurs des deux premiers Super Bowl. Le trophée prend ce nom en 1970, à la suite du décès de Vince Lombardi.
Depuis sa création, le Super Bowl n'est jamais allé jusqu'aux prolongations. Les Lions de Detroit, les Cleveland Browns, les Houstons Texans et les Jacksonville Jaguars n'ont jamais atteint le Superbowl.

Le Super Bowl est un événement majeur de la télévision américaine. Les études d’audience montrent que ce match enregistre des parts de marché considérables, situées entre 40 et 60%. On estime ainsi que 141 millions d’Américains (2006) suivent cette rencontre à la télévision. Sur les dix meilleures audiences de tous les temps aux États-Unis, la moitié d’entre elles sont survenues lors des Super Bowl. Cet engouement s'explique en partie par le fait qu'il s'agit du seul championnat professionnel dont la finale se dispute en une seule partie, contrairement à la NBA, la NHL et la MLB, où la meilleure équipe est désignée au terme d'au moins quatre parties.

Dans son livre The billion dollars Game, qui raconte l’histoire du Super Bowl, Allen St. John le décrit comme la fête nationale officieuse des Etats-Unis. Toutes les personnes ne sont pas forcément passionnées par le jeu. En fait la première motivation des téléspectateurs et surtout des téléspectatrices est de découvrir les nouvelles publicités. Entre 49 et 60% des adultes disent préférer les spots publicitaires au jeu lui-même.
L'autre grande attraction se déroule à la mi-temps du match. Un concert est organisé sur la pelouse même où se joue le match. Quelques unes des plus grandes stars de la musique y ont déjà participé. On se souvient notamment de la prestation de Janet Jackson avec Justin Timberlake et du fameux épisode du sein (qui choqua une partie de la population américaine). En 2010, l'animation est assurée par le groupe de rock anglais, The Who.

Les annonceurs disposent de 67 spots de 30 secondes dans 60 minutes de jeu. Certains annonceurs sont assimilés au Super Bowl, comme la bière Budweiser, qui est presque la boisson officielle de la compétition, bien que des concurrents y affichent également leur publicité. Chaque année Budweiser se livre à une débauche de créativité. Dans l’une de ses publicités, on voyait de jeunes supporters se téléphoner et se demander : "Qu’est-ce que tu fais ?". Et ils répondaient : "Watchin’ a game, havin’ a bud", (J’regarde un match, j’bois une Bud)… depuis lors la phrase est presque passée dans le langage courant.


Lors de cette 44e édition, les Saints de la Nouvelle-Orléans ont remporté leur première finale du championnat de football américain de leur histoire, face aux Colts d'Indianapolis (37-17).