Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 8 février 2010

La France, exclue du Tournoi des V Nations


Tout commence en 1913, trois ans seulement après l’entrée de la France dans le tournoi.
La France qui n'est pas favorite, perd 21 à 3 face à l'Ecosse. Connaissant mal les règles du rugby, le public parisien s'en prend à l'arbitre anglais J.W. Baxter. Au coup de sifflet final, une centaine de supporters envahit la pelouse. L'arbitre évite les jets des pierres et les coups grâce au fair-play et au courage des rugbymen écossais et français qui l'encerclent pour le protéger. Les Britanniques menacent la Français de l'exclusion si ce genre d'incident se reproduit.

La deuxième crise intervient en 1931. A l'origine du bannissement, le combat acharné que se sont livrés la France et le Pays de Galles, le 21 avril 1930 à Colombes.
En cas de victoire, les Tricolores peuvent s'adjuger (si l'Angleterre perd son match) leur premier titre dans le V Nations. Les places s'arrachent au marché noir, près de 20 000 personnes restent à l'extérieur. Le stade est archi-comble, la foule est en délire. Dans ce match au sommet, remporté haut la main par les visiteurs (0-11 pour les Gallois), les coups pleuvent de partout. Le président de la Fédération galloise, rejoint par ses homologues britanniques, trouve dans ce match un prétexte pour dénoncer la violence du jeu français.

Cette fois, la France n'échappe pas à l'exclusion après le tournoi de 1931. D’autres raisons viennent s’ajouter à cela : les primes accordées aux joueurs du championnat de France, les soupçons de professionnalisme et la recrudescence de la violence dans le jeu comme le France-Galles de 1930.
Le XV du Coq sera de nouveau admis en 1939, la Fédération française de rugby, qui a pris le relais de l'USFSA en 1920, ayant accepté de sacrifier le championnat. Mais la Seconde Guerre mondiale va empêcher le tournoi d'être organisé de 1940 à 1947.