Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 27 octobre 2009

Comment distinguer un "h" aspiré et un "h" muet ?

Un "h" aspiré ne provoque pas d'aspiration, mais un blocage dans la prononciation, qui évite la liaison. Pour le reconnaître, il suffit de pouvoir placer un article défini devant le mot : "le ; la".
Exemple :
Le haricot
La haine
Les hors-la-loi
Dans les dictionnaires, le mot avec "h" aspiré, est précédé d'un astérisque (*).

Un h muet, n’a quant à lui, aucune incidence sur la prononciation, et par conséquent, lorsqu'un mot commence par un h muet, on effectue la liaison et l'élision avec le mot précédent. Pour le reconnaître, il n’est donc pas être possible de placer le déterminant défini "le, la" devant le mot :
on ne dit pas "le homme" mais l’homme.
l'heure se prononce comme l'Eure
les horloges, l’hiver, l’honnêteté, les hélicoptères, …

Dans tous les mots français commençant par la lettre h, la lettre suivante est toujours une voyelle (exception pour le sigle hlm).
Parmi les rares mots qui utilisent la voyelle y après le h aucun n’est aspiré ; de même le h est rarement aspiré avec le i. Pour les autres voyelles, le h est le plus souvent aspiré, sauf pour les racines grecques les plus anciennes, le h ayant été conservé principalement pour les racines latines ou dans les imports récents. Dans toutes les interjections, et les mots tirés de cris d’animaux ou de sons produits par un objet, le h est expiré.