Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 19 octobre 2009

Il y a 50 ans... Salut Les Copains


Il y a 50 ans jour pour jour, était lancée par Frank Ténot et Daniel Filipacchi sur Europe 1 l’émission de variétés (pop music) Salut les copains.
Diffusée du lundi au vendredi entre 17 h et 19 h, l'émission gagna un vaste public, en partie par sa conception très structurée qui lui assura une audience plus fidèle que si elle n'avait été qu'une simple succession de chansons dans le désordre. Une structure qui finit par devenir un rituel presque addictif chez les fans :

Le chouchou de la semaine : diffusé en début et en fin d'émission, ainsi qu'à la reprise après la grande pause pub de milieu d'émission, le morceau choisi était assuré de 15 passages à l’antenne aux heures de plus grande écoute la semaine.

Autre moyen pour un chanteur moins médiatisé de se faire entendre, à défaut d'être écouté, la séquence " Gros plan ", qui permet la diffusion successive de trois de ses titres. Cette rubrique aida rapidement le public à se familiariser avec le "son" d'artistes moins connus, et ainsi à les apprécier.

Enfin, le Coup de chapeau (coin du spécialiste) permettait à une même chanson d’être exécutée dans trois versions, et parfois dans deux langues, différentes. Les reprises de "standards" du rock ainsi que les nombreuses traductions françaises de succès anglo-américains permettaient de fournir régulièrement cette rubrique.

Ce succès amène Daniel Filipacchi, en juillet 1962, à créer un magazine du même nom. Il met à l'honneur des chanteurs français et plus rarement anglais ou américains à l'exception des Beatles ou des Rolling Stones. Des artistes qui font l'objet de reportages liés à leur actualité musicale mais également à leur vie privée.
Le tirage atteint rapidement un million d’exemplaires suscitant des vocations et inspirant la concurrence : " Age tendre et tête de bois " évidemment, " Bonjour les amis", " Extra " ou encore " Nous les garçons et les filles ".

On prît conscience de l'importance de ce public lors de la Nuit Salut les Copains, place de la Nation à Paris (22 juin 1963), premier spectacle gratuit avec la participation de tous les artistes de l'émission.
SLC était alors devenu un véritable phénomène de société.