Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 29 octobre 2009

Schwarzenegger adepte de l’acrostiche

Un acrostiche est un poème fondé sur une figure de style consistant en ce que les initiales de chaque vers, lues verticalement de haut en bas, composent un mot ou une expression se rapportant au sujet du poème.

Raconté par Rue89, Arnold Schwarzenegger en fait un bel exemple dernièrement :

Arnold Schwarzenegger explique aux députés du Congrès de Californie qu'il ne signera pas une proposition de loi, qu'il considère comme inutile : il existe selon lui tant de sujets plus graves.
Maintenant, observez bien la lettre et découvrez un autre message, caché celui là.

« To the Members of the California State Assembly:

I am returning Assembly Bill 1176 without my signature.

For some time now I have lamented the fact that major issues are overlooked while many
unnecessary bills come to me for consideration. Water reform, prison reform, and health
care are major issues my Administration has brought to the table, but the Legislature just
kicks the can down the alley.

Yet another legislative year has come and gone without the major reforms Californians
overwhelmingly deserve. In light of this, and after careful consideration, I believe it is
unnecessary to sign this measure at this time.

Sincerely,

Arnold Schwarzenegger
»

Cliquez-ici pour voir la lettre


La proposition de loi était anodine (votée à l'unanimité, elle concernait l'aménagement d'une partie du port de San Francisco). Mais son auteur, le démocrate Tom Ammiano, a irrité le gouverneur républicain lors d'un événement politique à San Francisco quelques semaines plus tôt.
Pendant le discours de Schwarzenegger, Ammiano l'avait traité de « menteur » à haute voix, et crié « Kiss my gay ass ! » (« embrasse mon cul de gay »). Puis il avait pris le micro et dénoncé la politique de Schwarzenegger, accusé d'avoir notamment bloqué plusieurs propositions de loi qui visaient à légaliser le mariage homosexuel.


A la sortie de la lettre et interrogé par la presse, le porte-parole du gouverneur Aaron McLear a joué les innocents :
« Mon Dieu. Quelle coïcidence ! Je suppose que quand vous devez user si souvent de votre veto, ce sont des choses qui finissent par arriver. »
Le porte-parole d'Ammiano a appelé à une trêve : « Un partout, la balle au centre.
»


Pour le plaisir, voici d’autres acrostiches célèbres

Un acrostiche a été découvert dans une pièce de Pierre Corneille : Horace (acte II, scène 3) :

S'attacher au combat contre un autre soi-même,
Attaquer un parti qui prend pour défenseur
Le frère d'une femme et l'amant d'une sœur,
Et rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrie
Contre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie,
Une telle vertu n'appartenait qu'à nous ;
L'éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux,

Alfred de Musset envoya à George Sand ce poème qui est un acrostiche selon certains :
Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.
George Sand répondit :
Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
Ou
Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit peut être à l'honneur mais répond à ma flamme