Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 8 février 2011

Les plus longs romans de l’Histoire

Établir la liste des plus longs romans pose le problème des critères utilisés qui peuvent influencer les résultats. Si les nombres de mots et de caractères sont couramment utilisés dans ces comparaisons, ces termes peuvent devenir ambigus, parfois même interchangeables, suivant le langage considéré.
La définition du roman en tant que tel pose également problème. Pour les besoins de cette liste, la définition suivante sera retenue : un roman est une œuvre littéraire narrative unique, imprimée ou sous forme électronique, qui est publiée par une maison d'édition qui en a acquis les droits de publication auprès de l'auteur. De par cette définition, cette liste ignorera intentionnellement bon nombre de textes de grande longueur, tels que encyclopédies et ouvrages autoédités.

Artamène ou le Grand Cyrus de Madeleine et Georges de Scudéry
Le plus long roman en alphabet latin ou cyrillique est Artamène ou le Grand Cyrus de Madeleine et Georges de Scudéry. Publié en dix volumes entre 1649 et 1653. Ce roman à clef contient 2,1 millions de mots.
Le roman à clef touche personnellement un ou plusieurs individus, leur prêtant des actions, des propos, des comportements, entourés d'un parfum de scandale qui ne contribue généralement pas peu au succès de l'ouvrage. Ce genre sulfureux permet en effet, en s'abritant derrière le paravent transparent d'une fiction, de régler des comptes tout en s'épargnant d'éventuelles suites judiciaires.
Le texte complet est disponible en ligne.

À la recherche du temps perdu de Marcel Proust est, quant à lui, le plus long roman couramment lu. 9.609.000 caractères, près de 1,5 million de mots. Cet ouvrage détient le record du plus long roman dans le Livre Guinness des records. Il fut publié en sept volumes entre 1913 et 1927 ; il existe toutefois actuellement une édition en un volume de 2.400 pages.

Les langues de l'Asie orientale, comme le chinois ou le japonais, sont écrites de manière plus compacte que leurs équivalents occidentaux. Ceci explique que les œuvres composées dans ces langues sont souvent nettement plus longues dans des versions traduites.
Néanmoins, le plus long roman en alphabet autre que latin ou cyrillique est Tokugawa Ieyasu de Sohachi Yamaoka. Les 40 volumes de ce roman historique ont été publiés en série entre 1950 et 1967. Le texte complet comprend plus de 10 millions de caractères japonais. Il s'agit du plus long roman japonais mais également d'un des plus longs jamais écrit.