Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mercredi 23 février 2011

Over the Rainbow (chanson)

Over the Rainbow (musique de Harold Arlen et paroles de E.Y. Harburg), est l'une des chansons les plus connues de la fin des années 1930. La chanson fut écrite en une nuit pour Judy Garland qui l'interpréta dans le film Le Magicien d'Oz, et elle devint le thème musical qui devait bercer toute sa vie. En effet, on lui demanda de l'interpréter à presque toutes ses apparitions publiques.

Over The Rainbow Judy Garland
La mélodie plaintive et les paroles simples de la chanson racontent le désir d'une adolescente de s'échapper du "désordre sans espoir" de ce monde ("hopeless jumble"), de la tristesse des gouttes de pluie, vers un nouveau monde plein de couleurs "par-delà l'arc-en-ciel" ("over the rainbow"). Pour beaucoup de personnes, cette chanson incarne les espoirs et les rêves d'une jeunesse aspirant à un monde idéal d'amour et de joie. 
De la même manière que "White Christmas" de Irving Berlin, cette chanson fut adoptée par les troupes américaines combattant en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, comme un symbole des États-Unis, la terre lointaine qui, après de longues années de guerre, apparaissait comme un rêve derrière un arc-en-ciel. 

On parle souvent de cette chanson sous le titre Somewhere Over The Rainbow, alors que la chanson n'est en fait intitulée que sobrement Over The Rainbow. L'introduction ne fut jamais utilisée dans le film, il ne fut d'ailleurs jamais question de l'utiliser. Elle fut plus souvent jouée lors d'adaptations théâtrales du Magicien d'Oz. Cependant, les chanteurs contemporains l'utilisent souvent pour rallonger le titre sur leur album. Le second couplet aurait dû être interprété par Dorothée quand elle est enfermée dans une salle du château de la sorcière. Pourtant, cette décision ne fut jamais appliquée, et Dorothée ne fit que reprendre le couplet principal.

En 2004, la chanson est 1re au classement AFI's 100 Years... 100 Songs des 100 plus grandes chansons de films du cinéma américain.





Phil Collins l'a interprétée dans son tout premier album Face Value à la fin de la reprise des Beatles Tomorrow Never Knows en titre caché.
Un autre chanteur, Israel Kamakawiwo'ole (décédé le 26 juin 1997 à Honolulu suite à une insuffisance respiratoire due à sa masse corporelle), aussi connu sous le nom de IZ, doit sa renommée internationale grâce au medley qu'il a fait de cette chanson avec What a Wonderful World.