Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 28 octobre 2010

L'origine des musées de cire

Au XVIIe siècle, il était commun après la mort d'une personnalité royale, d'exposer une représentation du visage de cette-dernière en cire. Ce travail se développa et devint un art de Cour à part entière notamment grâce au travail de Antoine Benoist qui se fit connaître grâce à une exposition de 43 figurines en cire représentant les personnages de la cour.


Marie Tussaud
Un siècle plus tard, un allemand, Curtius fut invité à Paris par le prince de Conti, qui l'autorisa à présenter au Palais Royal l'exposition : "la famille royale au Grand couvert à Versailles". Sa nièce, qui l'aidait, n'était autre que Marie Tussaud, créatrice du musée londonien éponyme. Celle-ci, pendant la Révolution française, moula ainsi les visages morts de Marat, Robespierre et du couple royal. Son oncle décédé, elle déménagea à Londres en 1795 mais ne put revenir en raison des guerres franco-britanniques. Le musée de cire Madame Tussauds fut fondé en 1835 et Marie décéda en 1850.


Musée Grévin
Son homologue français, le musée Grévin (qui doit son nom à Alfred Grévin, sculpteur, caricaturiste et créateur de costume de théâtre) fut quant à lui ouvert le 5 juin 1882. Ce musée a la particularité d'avoir été le lieu de la première projection en public d'un dessin animé, le 28 octobre 1892, grâce au théâtre optique d'Émile Reynaud.
Il est également inscrit à l’inventaire des Monuments historiques, pour le décor intérieur de sa salle de théâtre : le rideau de scène est une toile originale de l'affichiste Jules Chéret ; le haut-relief "Les Nuées" destiné au-dessus de scène est l'œuvre du sculpteur Antoine Bourdelle.