Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




vendredi 28 mai 2010

Quelques particularités de l’ours blanc

L'ours blanc ou ours polaire (Ursus maritimus) est un grand mammifère originaire des régions arctiques.


Il est immédiatement reconnaissable à sa fourrure blanche qui lui permet de se camoufler dans le paysage arctique. En réalité, les poils ne sont pas pigmentés en blanc : ils sont non pigmentés, donc incolores, translucides et creux, c'est la réflexion de la lumière visible sur la surface interne de ces poils creux qui les fait apparaître blancs. Sous son pelage blanc, l'ours polaire a une peau complètement noire ce qui lui permet d'absorber l'énergie lumineuse de façon optimale. Une caractéristique intéressante de sa fourrure est qu'elle absorbe les rayons violets et ultraviolets, c'est pourquoi elle a souvent des reflets jaunâtres.


L'ours blanc est – avec l'ours kodiak – le plus grand carnivore terrestre vivant. Les mâles adultes pèsent généralement entre 400 et 600 kg mais peuvent parfois atteindre les 800 kg pour une taille de 2 à 3 mètres de long. Le record de masse pour un ours blanc est actuellement de 1 102 kg.
L'ours polaire présente un dimorphisme sexuel important : généralement deux fois plus petites que les mâles, les femelles pèsent de 200 à 350 kg et mesurent de 1,8 à 2 mètres.


L'ours blanc a des prises de poids assez spectaculaires. Par exemple, au Canada, un ours blanc femelle a pris plus de 400 kilos en neuf mois. En novembre, elle pesait 92 kg, mais au mois d'août, elle a été pesée à 505 kg. Ceci s'explique par la graisse des phoques qui sont mangés au printemps.
Des données récentes suggèrent que la masse des ours polaires décline. Une étude de 2004 de la National Geographic Society a montré que la masse des ours blancs, en moyenne, était 50 % inférieur à leur masse dans les années 1970. Pour exemple, en 2007, les femelles de la baie d'Hudson avaient une masse moyenne de seulement 230 kg, contre 300 kg dans les années 1980.


L'ours blanc fait partie de la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Auparavant classé dans la catégorie "risque faible, dépendant des efforts de conservation" selon la liste rouge établie en 1996, l'ours blanc est désormais classé dans la catégorie "vulnérable".