Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




vendredi 21 mai 2010

La différence entre un boulevard et une avenue

Boulevard Hausmann
Le boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts. Le mot vient du néerlandais bolwerk signifiant rempart. 
C'est à partir du XVIIIe siècle à Paris que l'utilisation du boulevard dans l'urbanisme devient utile pour pouvoir contourner les enceintes de la ville.
Son utilisation se fait encore plus systématique sous le second empire lorsque Haussman décide d'aérer la ville et de créer des axes de promenades. A partir de là, des axes de grande circulation ont reçu le nom de boulevard alors qu'ils ne passaient pas sur d'ancien remparts. Il suffisait que la voie soit relativement importante (quatre voies de circulation ou plus) avec de larges allées piétonnières sur les bords plantées d’arbres.


Les boulevards sont associés à un certain état d'esprit de flânerie et de légèreté. Cette vocation au divertissement se manifeste au XVIIIe siècle par l'installation de nombreux théâtres autour de la porte Saint-Martin. L'esprit "boulevardier" se développe dans les théâtres de boulevard, qui donnent des pièces légères et divertissantes, éloignées de l'académisme des théâtres officiels. 
Boulevard du Temple
Le boulevard du Temple reçoit ainsi le surnom de "boulevard du Crime" à l'époque de la Restauration, allusion aux innombrables forfaits commis non dans la rue mais sur les scènes de théâtre. C'est aussi sur les Grands Boulevards qu'aura lieu la première représentation publique de cinématographe.
Au Québec, le boulevard comprend souvent un terre-plein central.


Une avenue, est quant à elle, une grande voie de circulation qui doit finir à au moins l’une des extrémités par un monument. Elle est également censée être toujours bordée d’arbres.


Les rues se distinguent donc en principe des avenues et des boulevards par l'absence d'arbre. Une exception est la ceinture des arrondissements extérieurs de Paris, formée en particulier par la rue Ordener, la rue des Pyrénées, la rue de Tolbiac, la rue d'Alésia et la rue de la Convention. En sens inverse, l'avenue de l'Opéra ne comporte pas d'arbres afin de préserver la vue sur le Palais Garnier.