Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mercredi 18 août 2010

Qu’est ce que le déjà-vu ?

Le déjà-vu, ou paramnésie (du grec para, à côté, et mnésis, mémoire, formé sur amnésis), est la sensation d'avoir déjà été témoin ou d'avoir déjà vécu une situation présente, accompagné d'une sensation d'irréalité, d'étrangeté. Cette impression, qui peut être déplaisante, touche à peu près 7 personnes sur 10. Selon le psychologue suisse Arthur Funkhouser, on peut en distinguer trois types différents : le déjà vécu, le déjà senti et le déjà visité.
Ce terme a été créé en 1876 par Émile Boirac (1851-1917), qui l'a employé dans son livre L’Avenir des Sciences Psychiques.


La sensation de déjà vu est reliée directement à celui de la mémoire, or cette dernière n'a pas encore reçu d'explication mécanistique satisfaisante. Il existe une quarantaine de théories qui tentent d'apporter une explication rationnelle à cette sensation. La difficulté d'étude provient de l'impossibilité, à l'heure actuelle, de déclencher cette sensation chez le sujet étudié.
On peut néanmoins citer quelques exemples de théories avancées par différents auteurs :
- Il s'agirait d'une fausse reconnaissance due à la confusion de la situation présente avec une situation similaire mais non totalement identique du passé, ou à la reconnaissance d'un événement oublié de la conscience (cryptamnésie). Des psychologues pensent avoir reproduit la sensation de déjà vu avec l'aide de l'hypnose. Plusieurs réserves liées à l'utilisation de l'hypnose ont été émises.
- Arrêt partiel et très court de l'activité du cerveau : nous vivons quelque chose ; le cerveau s'arrête momentanément d'enregistrer des nouvelles mémoires. Nous revivons cette chose au même instant puisque le cerveau ne s'est arrêté que pendant une fraction de seconde. À ce moment, nous avons l'impression d'avoir vécu ceci il y a très longtemps puisque, vu qu'il manque une toute petite information à votre mémoire, le cerveau a du mal à reconstruire certaines notions de temps. Au bout d'une ou deux minutes, le cerveau aura trouvé un complément fictif mais plausible à ce manque, donc cette impression disparaîtra.
- L'observation de ce phénomène chez les patients ayant une certaine forme d’épilepsie, une anomalie temporaire dans le processus de décharge neuronale a également été proposée. Toutefois, il ne s'agit pas d'un symptôme de l'épilepsie.
- Certains croyants et mystiques estiment qu'il s'agit de la réminiscence de souvenirs d’une existence antérieure et la preuve pour eux de la métempsycose (passage d'une âme dans un autre corps) ou de la réincarnation. D’autres pensent encore que la sensation de déjà vu serait le souvenir de rêves prémonitoires.
- Dans Psychopathologie de la vie quotidienne (1901), Sigmund Freud assimilait le déjà-vu à un "déjà-rêvé", il considère que le déjà-vu est bel et bien la reviviscence (réapparition d'un souvenir) d'une perception, mais de la perception d'un fantasme (ou d'une rêverie diurne) inconsciente et que la personne ne peut donc se souvenir consciemment.