Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 2 mars 2010

L’origine de la marque Rolls-Royce

En 1884 Henri Royce, commence une affaire d'électricité et de mécanique. En 1902, ce mécanicien de génie en grande partie autodidacte construit sa première automobile à Manchester.
Il est introduit auprès de Charles Rolls, un ingénieur aristocrate fou de moteurs, donnant naissance à l'entreprise Rolls-Royce fondée le 4 mai 1904. A l'origine la compagnie fut fondée sous l'appellation Royce-Rolls mais l'abréviation "Rolls" domina le nom d'origine et fut ensuite placé en première position.
Les principes fondateurs de la marque, édictés par Henry Royce, étaient simples : "Chercher la perfection en tout. Prendre le meilleur de ce qui existe et l'améliorer. Et quand rien n'existe, le concevoir".

Entre 1904 et 1906, dix-neuf voitures à moteur deux cylindres, de 2 litres sont sorties des usines, suivies de quelques exemplaires à moteur trois cylindres de 3 litres et de la 30 HP, construite à trente exemplaires. Habillée d'une superbe carrosserie en aluminium, la 13e voiture de la série, la Silver Ghost ("fantôme d'argent"), s'inscrivait dans l'histoire de l'automobile en parcourant 15 000 milles entre le 1er juillet et le 8 août 1907 sans aucune panne mécanique.

Le 12 juillet 1910, Charles Rolls se tue dans une démonstration aérienne tandis que Henri Royce meurt en 1933 mais concevant avant sa mort de nombreux moteurs tels que le Merlin (qui équipa notamment le chasseur Supermarine Spitfire).
Aux célèbres Silver Ghost et aux prestigieuses Phantom ont succédé les Silver Dawn, Silver Cloud, Silver Spirit/Spur, et l'illustre Silver Shadow à carrosserie monocoque et suspension hydropneumatique par Citroën (1965).

Le fameux bouchon de radiateur de la marque, The spirit of Ecstasy ("L'esprit d'extase" en anglais : sensation ressentie au volant d'une Rolls-Royce), fut créée en 1911 par le célèbre sculpteur anglais de l'époque Charles Sykes. La statuette représente une jeune femme dans une attitude dynamique inclinée vers l'avant ; ses bras sont lancés hauts en arrière et ses vêtements se gonflent dans son dos dans le prolongement des bras, dans un mouvement évoquant des ailes. Charles Sykes s'inspira de la Victoire de Samothrace pour créer cette figurine. On remarquera la forme particulière des calandres, s'inspirant de l'architecture des temples grecs. Certaines légendes laissent croire que la statuette serait faite à l'image de la maîtresse de Henri Royce.

La Centenary Phantom, un modèle qui ne sera produit qu'à quarante exemplaires, va marquer le centenaire de Rolls-Royce. En un siècle, la firme a fabriqué quelque 100 000 voitures.