Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 16 mars 2010

Le mythe d’Orphée

Fils du roi Œagre et de la muse Calliope, Orphée reçut d’Apollon une lyre à sept cordes auquel il en rajouta deux supplémentaires en hommage aux neuf Muses, protectrices des arts et des lettres (auxquelles appartenait sa mère).
Orphée savait par les accents de sa lyre charmer les animaux sauvages et parvenait à émouvoir les êtres inanimés. Il participa également à l'expédition des Argonautes au cours de laquelle il triompha des sirènes.

De retour en Thrace dans le royaume de son père, il décide de se marier avec Eurydice, nymphe liée aux chênes et plus généralement aux arbres.
Lors de ce mariage, Eurydice se fait mordre au mollet par un serpent (selon d’autres versions, elle se fait mordre en tentant d’échapper aux avances d’Aristée). Elle meurt et Orphée, inconsolable, décide d’aller jusqu'au royaume des morts pour la sauver.

Après avoir endormi de sa musique enchanteresse Cerbère le chien à trois têtes gardant l'entrée des Enfers, ainsi que les terribles Euménides, il réussit à approcher le dieu Hadès et sa femme Perséphone. Envoutée par sa musique mélodieuse et impressionnée par son courage et son amour, Perséphone prie Hadès de rendre Eurydice à son mari.
Hadès se laisse convaincre et le laisse repartir avec sa bien-aimée à la condition qu'elle doit le suivre et qu’il ne se retourne ni ne lui parle sous aucun prétexte tant qu'ils ne sont pas sortis des Enfers et revenus tous deux dans le monde des vivants.

Orphée accepte et prend le chemin du retour. Suivi d'Eurydice, il est heureux d’avoir retrouvé sa femme et de pouvoir la ramener à la vie. Mais le voyage est long et bientôt des doutes germent dans son esprit. Hadès et Perséphone ne l'ont-t-ils pas trompé ? Sa bien-aimée est-elle bien derrière lui ? Il se souvient aussi des conditions imposées et fait effort pour ne pas se retourner. Mais son incrédulité grandit peu à peu.
Au moment de sortir des Enfers, inquiet et impatient, il se retourne à quelques pas de la sortie. Eurydice lui fait alors un signe d'adieu avant de disparaître à jamais. Orphée doit retourner chez les humains seul avec toute sa douleur.

Le mythe d’Orphée est donc l’un des cas les plus connus de catabase - descente effectuée de plein gré par un homme vivant dans le royaume des morts.
Célébré par Virgile (Géorgiques, IV) et Ovide (Métamorphoses, X et XI), le mythe d’Orphée a inspiré beaucoup d'artistes (Chagall sur l'image ci-contre) et fait l’objet de multiples interprétations.