Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




dimanche 15 mai 2011

Pourquoi la position du missionnaire s’appelle-t-elle ainsi ?

position du missionnaire
Cette position sexuelle ventro-ventrale bien connue de tous trouve son origine d’après une légende assez couramment répandue qui voudrait que l'expression "position du missionnaire" vienne des missionnaires chrétiens qui l'auraient préconisée à leurs ouailles comme la seule convenable en matière de relations sexuelles. Cependant, on trouve à l'origine de cette légende une série d'interprétations erronées de documents historiques faite par Alfred Kinsey, professeur d'entomologie et de zoologie, auteur d’un rapport Sexual Behavior in the Human Male (1948).

Avant le rapport Kinsey, la position du missionnaire était connue sous différents noms comme la "position de papa-maman" ou la "position anglo-américaine". En 1948, Kinsey expose dans son rapport la préférence américaine pour la position qu'il appelle la "position anglo-américaine". Toujours dans ce rapport, Kinsey se réfère à une autre publication d’un anthropologue, ethnologue et sociologue anglais, auteur de La vie sexuelle des sauvages du Nord-ouest de la Mélanésie (1929), Malinowski. Dans cet ouvrage, il étudie les habitants des Îles Trobriand (archipel au large de la côte orientale de Nouvelle-Guinée) et tend à prouver que le complexe d'Œdipe n'est pas universel. Kinsey écrit :
« Il convient de rappeler que Malinowski observe l'usage presque universel d'une position totalement différente chez les habitants des îles Trobriand ... et... qu'autour des feux de camps, ceux-ci raffolent des anecdotes sur la position anglo-américaine dont ils parlent comme de la "position du missionnaire". »

En 2001, selon Robert Priest, les lexicographes et les sexologues n'avaient pas trouvé d'occurrence de l'expression "position du missionnaire" antérieure à Kinsey. Priest conclut que Kinsey avait à son insu créé une confusion :
Malinowski a écrit dans son livre qu'il a vu un couple de fiancés tobriandais se tenir la main et se pencher l'un contre l'autre, et que les locaux appelaient ça misinari si bubunela, c'est-à-dire, "à la façon des missionnaires". Kinsey invente un néologisme tout en croyant reprendre une expression ancienne (transformant "à la façon des missionnaires" en "position du missionnaire"), même si au Moyen Age, l'Église catholique recommandait cette position, supposant que les missionnaires faisaient de même.
L'histoire originelle sur l’explication de l'expression a été si répétée qu'elle est devenue largement acceptée, et l'histoire de son élaboration avec Kinsey et Malinowski s'est estompée. Les sexologues anglo-saxons ont commencé à utiliser cette expression pour désigner la position sexuelle à la fin des années soixante, et la missionary position a remplacé progressivement les anciennes appellations dans la langue anglaise.