Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 10 janvier 2011

Pourquoi Paris est-il surnommé "Paname" ?

Paris est familièrement surnommée "Paname". Ce surnom fut à l'origine donné au début du XXe siècle aux Parisiens qui avaient adopté le chapeau le panama.


Ouvriers Canal Panama
Le chapeau de paille, le Panama est présenté en France pour la première fois en 1855, à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris, avec une collection qui impressionne les Européens par la finesse de son tissu.
Pendant la construction du canal de Panamá à partir de 1880, des ouvriers du monde entier acquièrent les chapeaux de paille pour se protéger du soleil. Panama sert de vitrine commerciale à l’Amérique du Sud. Le chapeau de paille est baptisé panama malgré son origine équatorienne. 


Théodore Roosevelt Chapeau Panama
En 1906, Théodore Roosevelt porte ce chapeau lors de sa visite aux chantiers du Canal et contribue à populariser le "Panama Hat" (chapeau Panama), auparavant traditionnellement appelé "Sombrero de Paja Toquilla" (chapeau de paille).
Cette coiffe très pratique s'exportait principalement vers les États-Unis et l'Europe. Elle fit fureur à Paris où très vite tous les hommes portaient un panama. Ce chapeau a donné lieu à de nombreuses chansons, notamment le Paname de Léo Ferré, mélancolique déclaration d'amour à la capitale, qui vaudra au chanteur son premier grand succès.


véritable Chapeau Panama
A noter que le terme panama ne s'applique pas à une forme mais à une matière : la fibre de jeunes pousses de palmiers d'Équateur. Originellement, il se fabriquait exclusivement en feuilles de bombanaxa. Certains panamas de qualité supérieure peuvent exiger plus de six mois de fabrication (jusqu'à dix mois de tissage). Il existe trois façon de tisser les panama : brisa, cuenca (de sa ville d'origine), et montecristi (Montecristi est une bourgade de la région de Manabi, entre la côte Pacifique et les Andes) ; chaque façon a son point de tissage particulier et sa position pour le confectionner ; se tisse assis à Cuenca mais debout à Montecristi, penché sur son ouvrage.