Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 29 septembre 2009

« Lucy in the Sky with Diamonds »

Lucy in the Sky with Diamonds est une chanson du groupe britannique The Beatles écrite par John Lennon mais créditée Lennon/McCartney. Elle apparaît sur l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band sorti en 1967.

Selon le récit de John Lennon, son fils Julian, alors âgé de quatre ans, revint de la maternelle début 1967 avec un dessin, qui, disait-il, représentait une de ses camarades nommée Lucy O’Donnell.
En montrant ce dessin à son père, Julian décrivit son œuvre comme montrant «Lucy dans le ciel avec des diamants » (« Lucy in the sky with diamonds »). Plus tard, Julian Lennon raconta : « Je ne sais pas pourquoi je l’avais appelé comme ça ou pourquoi il s’est distingué de mes autres dessins. J’avais clairement de l’affection pour Lucy à cet âge. J’avais l’habitude de montrer à mon père tout ce que je fabriquais ou peignais à l’école, et c’est ce dessin-là qui a fait germer l’idée de cette chanson ».

Lucy O'Donnell, devenue Lucy Vodden après son mariage, est décédée le 27 septembre 2009 à l'âge de 46 ans d'un lupus, une maladie cutanée auto-immune qui atteint en particulier la peau et les articulations. Les deux anciens camarades de classe avaient repris contact ces derniers mois lorsque Julian Lennon avait appris que Lucy avait contracté un lupus.

Bien loin de l’interprétation qui fut faite du titre de la chanson — dont les initiales furent rapidement relevées comme étant celles d’une fameuse substance hallucinogène, le LSD —, Lennon expliqua à maintes reprises qu’en dehors du dessin de son fils, ses sources principales d’inspiration pour les paroles surréalistes, étaient Lewis Carroll (plus particulièrement son célèbre roman Alice au pays des merveilles, mais aussi De l’autre côté du miroir, les deux livres préférés de John dans son enfance) et un très populaire programme humoristique de la radio anglaise appelé le Goon Show — la phrase « plasticine porters with looking glass ties » y faisant directement référence.

L’influence de cette chanson est grande : elle a donné son nom à l’australopithèque Lucy, dont le squelette fut découvert en Éthiopie, dans le triangle Afar, le 24 novembre 1974, par un groupe de chercheurs de différentes nationalités dont Donald Johanson, Tom Gray et Maurice Taïeb. Comme l’a rapporté Yves Coppens dans plusieurs de ses ouvrages, les membres de l’expédition écoutaient différentes cassettes, dont une avec ce titre des Beatles, au moment où ils débattaient du nom à donner à leur découverte.
L’étoile BPM 37093, découverte en 2004 par des astronomes de Harvard, a également été surnommée « Lucy » toujours en référence à cette chanson.