Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 9 septembre 2010

Les illuminations de la tour Eiffel

Tour Eiffel 1989
Depuis ses débuts, la tour Eiffel a toujours su mettre en valeur sa structure particulière par des jeux de lumière, que ce soit par le biais des feux d’artifice, du gaz, de l’électricité, des néons ou encore du sodium à haute pression. Ainsi, dès 1888, avant même son achèvement, des feux d’artifices étaient tirés depuis le deuxième étage, et encore maintenant, il est le lieu de rendez-vous des parisiens tous les 14 juillet.
En 1889, et dans un premier temps, les éclairages de la tour se font à l'aide de 10 000 becs de gaz, mais dès 1900, dans le cadre de l’Exposition universelle qui se tient à Paris, ils se font à l’électricité.


Tour Eiffel Citroen
En 1925, André Citroën fait installer une énorme publicité lumineuse pour sa marque, s’étendant en hauteur. Les illuminations par 250 000 ampoules en six couleurs figurent neuf tableaux, le dernier étant le nom Citroën avec un lettrage stylisé version Art déco. Elle est installée jusqu'en 1933 bien que la ville ait multiplié par six sa taxe dès 1926.
En 1937, pour l’Exposition internationale des arts appliqués, André Granet conçoit un nouvel éclairage mettant en valeur la structure en dentelle de la tour les fontaines lumineuses s’harmonisent avec celles des jardins du Trocadéro.


En 1985, la SNTE (Société nouvelle d'exploitation de la tour Eiffel), le nouvel exploitant depuis le 1er janvier 1980, fait installer un éclairage jaune orangé placé à l'intérieur des structures de la tour, composé d’un dispositif de 352 projecteurs au sodium.


En 1999, la tour s’est symboliquement équipée à la manière d’un phare, à la manière d’un repère universel. Le phare anime la Tour depuis la nuit du 31 décembre 1999, à l’occasion du passage à l’an 2000. Depuis, deux faisceaux lumineux balayent le ciel parisien jusqu’à une distance de 80 kilomètres. Toujours pour le passage de l’an 2000, la tour Eiffel a été, en plus de son éclairage habituel, équipée de 20.000 flashes. Il a fallu 20 alpinistes toutes les nuits pendant 3 mois, pour installer le dispositif pesant en tout 8 tonnes.


Tour Eiffel Rouge Chine
En juin 2003, la tour Eiffel remet en place le dispositif scintillant de l’an 2000 avec un installation conçue pour durer 10 ans (budget total de 4,55 millions d’euros HT).
Le 24 janvier 2004, un dispositif exceptionnel est mis en place pour célébrer le nouvel an chinois à Paris, qui en réalité, avait officiellement lieu cette année-là le 22 janvier au niveau mondial. La Tour Eiffel s’éclaire en rouge.


Tour Eiffel  vert rugby
En 2007, à l'occasion de la Coupe du monde de rugby qui se déroule en France, la Tour Eiffel s'habille aux couleurs de l'ovalie : éclairage de couleur verte, du sol au deuxième étage de la Tour, pour rappeler la pelouse, deux faisceaux verticaux lumineux et une barre transversale pour évoquer les buts, un ballon géant de 13 mètres d'envergure suspendu sous le deuxième étage à environ 80 mètres du sol arborant le logo officiel puissamment éclairé, enfin, un écran géant de 120 m2 installé sous le premier étage côté Seine pour donner les résultats de la compétition.


Tour Eiffel bleu Europe
De juillet à décembre 2008, à l'occasion de la présidence française du conseil de l'Union européenne, la tour Eiffel est éclairée en bleu et, entre le premier et le second étage, les 12 étoiles du drapeau européen sont installées.
Enfin , dans le cadre de la Saison de la Turquie en France (juillet 2009 – mars 2010) à l’initiative de la Mairie de Paris, la tour Eiffel s’illumine aux couleurs de la Turquie du 6 au 11 octobre 2009.


Pour l’anecdote, saviez-vous que l'éclairage du monument est protégé par le droit d'auteur. En effet, en cas d’exploitation d’une photographie de la Tour Eiffel éclairée, des droits de publication doivent être perçus par la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel.