Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 1 mars 2011

Qu’est ce que l’effet Streisand ?

L'effet Streisand est un phénomène internet qui se manifeste par l'augmentation considérable de la diffusion d'information ou de documents faisant l'objet d'une tentative de retrait ou de censure.

Effet Streisand Adelman Maison
L'expression "effet Streisand" fait référence à un incident survenu en 2003 au cours duquel la chanteuse et actrice américaine Barbara Streisand attaqua en justice le photographe Kenneth Adelman et le site Pictopia.com, dans le but de limiter la diffusion d'une photographie aérienne de sa maison. Invoquant le respect de sa vie privée, l'interprète de "Memories" n'hésita pas non plus à réclamer 50 millions de dollars comme réparation du préjudice.
Adelman (qui n’est pas un paparazzo) indiqua qu'il avait pris des photographies de propriétés en bord de côte à des fins d'étude de l'érosion du littoral dans le cadre d'un projet.
La conséquence de cette action en justice fut que la connaissance par le public de cette image s'accrut substantiellement, et qu'elle devint très populaire sur Internet, avec plus de 420.000 personnes qui visitèrent le site le mois suivant. Barbara Streisand fut d'ailleurs déboutée de sa demande.

Le nom de Streisand sert désormais à désigner l'effet pervers d’une tentative de censure qui entraîne une publicité d'autant plus négative pour le censeur.

Comme le rappelle le JDN, "l’une dernière victime de l'effet Streisand en France s'appelle Boris Boillon. Cet ancien ambassadeur en Irak, nommé en Tunisie après la révolution tunisienne a malgré lui accéléré la diffusion d'une photo hébergée par Copains d'avant le montrant en maillot de bain en menaçant de poursuites judiciaires toutes les personnes diffusant cette photo. En cherchant à préserver son intimité, le diplomate a indirectement exhorté les internautes à copier, tweeter, et accroître la diffusion de cette image. Paradoxalement, un contenu ainsi stigmatisé devient encore plus difficile à effacer du Réseau car il accélère sa dissémination par les internautes."