Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 3 mars 2011

L’origine du Guide Michelin

Guide Michelin 1900
Le premier des guides Michelin a été créé en 1900 par André Michelin et son frère Édouard. Publié à l'occasion de l'exposition universelle de 1900, c'était un guide publicitaire, offert avec l’achat de pneumatiques. La France comptait alors 2.400 conducteurs, pionniers de l'automobile à qui le guide fournissait des informations précieuses : liste des rares garagistes, des médecins, plan de quelques villes et liste des curiosités.
Jusqu'en 1908, il comporta des "réclames", les annonces d'hôtels et de mécaniciens. La suppression des publicités fut solennellement annoncée : "[…] tout comme la femme de Cesar, Bibendum ne doit pas être soupçonné. Cette année, on ne trouvera dans notre guide aucune réclame payante […]".

À partir de 1920, le guide n'est plus donné, mais vendu (une légende affirme que l'un des frères Michelin avait aperçu dans un garage une pile de guides utilisée comme cale pour un essieu). En contrepartie, les restaurants apparaissent, les informations étant fournies par les clients de Michelin et par les premiers inspecteurs anonymes. Cet ajout des restaurants augmente le nombre de pages, donc le prix de revient du guide. Néanmoins, les indications "mérite un détour" ou "vaut le voyage" doivent en bonne logique inciter les automobilistes à consommer du pneu. En revanche, l'accueil est catastrophique, peu de personnes se montrant enclines à payer ce qu'elles ont toujours reçu gratuitement. Se retrouvant avec des milliers d'invendus, Michelin les fait distribuer gratuitement aux écoles afin de récompenser les élèves les plus méritants lors de la distribution des prix. L'opération se révèle excellente en termes d'image en valorisant ainsi le guide, qui dès l'année suivante trouvera des acheteurs.

En 1926, les "étoiles de bonne table" apparaissent pour désigner les meilleurs restaurants, et en 1931, le classement en 1, 2 et 3 étoiles qui récompense d'abord l'axe Paris-Lyon-Marseille (axe de la Nationale 6 et la Nationale 7). 1926 sera aussi l'année de la création du Guide régional Michelin, le premier guide touristique Michelin, ancêtre du Guide Vert.

Pour l'anecdote, il semblerait qu’en 1944, l’état-major allié craignait que la progression des troupes après le débarquement de Normandie ne soit ralentie sur les routes et surtout dans les villes françaises, car toute signalisation y avait été détruite ou démontée par l’occupant allemand. Avec l’accord secret de la direction de Michelin à Paris, l’état-major allié choisit de distribuer à chaque officier une reproduction de la dernière édition du Guide, celle de 1939, car elle comportait des centaines de plans de villes, détaillés et actualisés.

Sur le même sujet : L’origine du Bibendum Michelin