Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 17 juin 2010

Qu’est ce qu’un « pays mégadivers »

Les pays mégadivers sont un groupe de pays qui détiennent la majorité des espèces et sont donc considérés comme les plus riches de la planète en matière de diversité biologique. 
Le Centre de surveillance de la conservation de la nature (UNEP-WCMC), une agence du programme des Nations unies pour l'environnement, a identifié 17 pays mégadivers et la plupart sont situées dans les tropiques.


1. Afrique du Sud
2. Australie
3. Brésil
4. Colombie
5. Équateur
6. Inde
7. Indonésie
8. Madagascar
9. Malaisie
10. Mexique
11. Pérou
12. Papouasie-Nouvelle-Guinée
13. Philippines
14. États-Unis
15. République démocratique du Congo
16. République populaire de Chine (dont Taïwan)
17. Venezuela


Le 18 février 2002, les ministres et délégués chargés de l'environnement du Brésil, de la Chine, de la Colombie, du Costa Rica, d'Équateur, de l'Inde, de l'Indonésie, du Kenya, du Mexique, du Pérou, d'Afrique du Sud et du Venezuela (donc pas tous les pays mégadivers identifiés par le Centre de surveillance de la conservation de la nature) déclarèrent la fondation du "Groupe des pays mégadivers de même esprit" comme un dispositif pour la consultation et la coopération et que leurs intérêts et leurs priorités rattachés à la préservation et l'utilisation durable de la diversité biologique pourrait être encouragés. Ils déclarèrent aussi qu'ils inviteraient les pays non-signataires de la convention sur la diversité biologique, et le protocole de Carthagène sur la biosécurité et du protocole de Kyoto sur le changement climatique à les ratifier.
En même temps ils se mirent d'accord de se rencontrer régulièrement, au niveau ministériel et d'expertise, et décidèrent qu'à la fin de chaque réunion ministérielle, le prochain pays hôte se chargerait du rôle de secrétaire général du groupe, pour assurer sa continuité, le développement ultérieur de la coopération parmi ces pays et d'atteindre les objectifs fixés.