Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 22 juin 2010

Qu’est ce que le supplice de Tantale ?

Dans la mythologie grecque, Tantale est un mortel, fils de Zeus et de la nymphe Plouto, et roi de Lydie (partie de l’actuelle Turquie). Il avait la réputation d'être extrêmement riche.
Les dieux honorèrent son amitié et ils le reçurent à leur table divine où il pouvait goûter à l'ambroisie (substance divine dont le rôle premier est de nourrir les Dieux de l'Olympe) et au nectar des Dieux.
Les dieux le considéraient comme supérieur à tous les mortels.


Le poète, Pindare, raconte qu’il aurait dérobé aux divinités de l’ambroisie et du nectar divin afin de les faire goûter aux mortels. Ovide relate, quant à lui, qu’il aurait tué son fils Pélops afin de le servir aux dieux… Quels que soient les faits, Tantale fut puni par Zeus d’avoir voulu tester leur omniscience et éprouver la limite de leurs dons divinatoires.
L'idée que les dieux aient pu manger de la chair humaine est rejetée par les Grecs postérieurs. Selon les versions plus anciennes, une ou deux divinités, dont Céres, aurait quand même consommé un bras. Zeus aurait ordonné à Hermès de ramener l'enfant des enfers et de remplacer son épaule par un bout d'ivoire. D'autres versions racontent que c'est Clotho, l'une des Moires, qui ramena Pélops en faisant bouillir son corps dans sa salive.


Le supplice de Tantale
Les dieux, offusqués, condamnèrent donc le roi à ce qui deviendra le supplice de Tantale: passer l'éternité dans le Tartare à souffrir un triple supplice. Dans l'Odyssée, Homère raconte qu'il est placé au milieu d'un fleuve et sous des arbres fruitiers, mais le cours du fleuve s'assèche quand il se penche pour en boire, et le vent éloigne les branches de l'arbre quand il tend la main pour en attraper les fruits. Ainsi donc, entouré d'abondance, Tantale était condamné aux affres du manque.
Au-dessus de sa tête se tient en équilibre un énorme rocher qui menace de tomber à tout moment. Une angoisse mortelle étreint sans cesse sa gorge constituant ainsi le troisième supplice.