Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 29 avril 2010

Quel exploit a réalisé la "jamais contente"?



Automobile Jamais Contente
La Jamais Contente a été le premier véhicule automobile à franchir le cap des 100 km/h. 
C'était une voiture électrique en forme de torpille sur roues et le record a été établi, selon les sources, le 29 avril ou le 1er mai 1899 à Achères (dans le département des Yvelines).


Son pilote, le belge Camille Jenatzy, était le fils de Constant Jenatzy, fabricant de produits manufacturés à base de caoutchouc, dont des pneus, nouveaux pour l'époque. Camille avait fait des études d'ingénieur en électricité. Il s'intéressa à la traction électrique des automobiles, qu'il mit en application dès 1898.
Ingénieur réputé et pilote de grand talent, Jenatzy fit construire, selon ses plans, plusieurs types de voitures, notamment des fiacres électriques, par la Compagnie internationale des transports de Paris.


Automobile Jamais Contente
La vitesse atteinte fut de 105,882 km/h, pulvérisant ainsi le record du comte Gaston de Chasseloup-Laubat qui était de 92,78 km/h en date du 4 mars 1899. Le record a été possible grâce à deux moteurs électriques placés à l’arrière entre les roues (marque Postel-Vinay), d'une puissance maximale totale de 50 kW (environ 68 chevaux). L'alimentation se faisait par batteries d’accumulateurs Fulmen (80 éléments), qui représentaient près de la moitié du poids total qui était de 1,5 tonne. Les moteurs étaient en branchement direct sur les roues arrière motrices.

Le véhicule est exposé au musée de la voiture de Compiègne (Oise).
Une réplique exacte, en état de fonctionnement, a été réalisée en 1993, à l'initiative du Lions Club de l'aéroport du Bourget, par des élèves ingénieurs de l'université de technologie de Compiègne sous le direction de Christian Wannyn.