Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




lundi 18 janvier 2010

L’origine de l’expression « Tonnerre de Brest »

L'expression "tonnerre de Brest" vient du coup de canon qui annonçait chaque jour l'ouverture et la fermeture des portes de l'arsenal à 6 heures et à 19 heures aux pieds du château de Brest. Cette tradition dura 3 siècles réglant ainsi la vie des brestois sur le rythme de l’arsenal et du port de la ville.

Contrairement à une idée répandue, l'expression ne fait pas référence au canon du bagne de Brest dont le tir signalait les évasions (même s'il est vrai qu'un coup de canon était effectivement tiré lorsqu'un bagnard s'évadait pour avertir la population, car une récompense était offerte à ceux qui le capturaient). Cette sombre bâtisse, édifiée au milieu du XVIIIe siècle sur la rive gauche de la Penfeld, dans l'enceinte du port, abrita quelque 70 000 condamnés aux travaux forcés. Le plus célèbre d'entre eux fut un certain François-Eugène Vidocq qui devint plus tard … chef de la police.

Cette exclamation est l'expression favorite du capitaine Haddock, le célèbre personnage de Hergé dans les aventures de Tintin : "mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest" (et les dérivés sont multiples…).