Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




vendredi 29 janvier 2010

La particularité du village de Baarle


La commune néerlandaise, Baarle-Nassau et la commune belge de Baerle-Duc ont la particularité de former le village de Baarle.
Les deux communes partagent le nom et le territoire du centre du village de Baarle. Il y a 22 enclaves de Baerle-Duc dans Baarle-Nassau et 8 enclaves de Baarle-Nassau dans Baerle-Duc. Plusieurs de ces enclaves néerlandaises se trouvent dans les enclaves belges aux Pays-Bas.

Lors des discussions sur la frontière entre les Pays-Bas et la Belgique en 1843, les deux parties ne purent se mettre d'accord sur un tracé global dans cette zone. Le traité de Maastricht de 1843 ne définissait donc pas la frontière entre les deux pays entre les bornes 214 et 215. On se fonda alors sur un relevé cadastral, établi en 1841, qui établissait la nationalité de chaque parcelle en fonction de diverses ventes et d'échanges de terrains conclus dans le passé entre les seigneurs de Breda et les ducs de Brabant. Ce relevé correspond approximativement à la répartition des terres en 1198.

Il en résulta 30 enclaves : 22 enclaves belges dans les Pays-bas et 8 enclaves néerlandaises en Belgique.
Actuellement, la commune de Baerle-Duc est donc composée de :
- 16 enclaves dans le centre du village de Baarle, à plusieurs kilomètres au nord de la frontière belgo-néerlandaise principale ;
- 6 autres enclaves, toujours à l'intérieur du village néerlandais de Baarle-Nassau, mais disséminées plus au sud, sud-ouest et ouest, entre le centre du village de Baarle et la frontière ;
- 1 partie contiguë au reste de la Belgique, située sur la bande frontalière avec les Pays-Bas. Cette partie n'est pas non plus d'un seul tenant, puisque composée de 4 fragments distincts répartis le long de cette frontière. L'un d'eux comprend le hameau de Zondereigen.
- Réciproquement, sept des enclaves néerlandaises sont situées à l'intérieur même des enclaves belges de Baarle ; la huitième étant localisée dans le village de Zondereigen.


Dans Baarle, il n'est pas rare de trouver des maisons divisées par les frontières et qui s'étendent à cheval sur les deux pays. Il est arrivé que des portes d'entrée de maisons ou des tables de restaurants soient déplacées en vue de profiter de dispositions légales plus avantageuses dans l'un ou l'autre des pays.

De tout temps, la situation particulière de la commune a bien évidemment entraîné de multiples difficultés, complications et tracasseries mais celle-ci peut également présenter des avantages : en 1914, Baele-Duc n'a pas été occupée par les troupes allemandes, qui ne souhaitaient pas violer la neutralité néerlandaise. Et aujourd'hui, les avantages touristiques sont évidents et constituent une raison supplémentaire pour les habitants de défendre le statu-quo.