Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




samedi 15 août 2009

L'origine de Woodstock

Le Festival de Woodstock (Woodstock Music and Art Fair, ou Woodstock) festival est né d'une idée commerciale.

Michael Lang, jeune hippie ayant auparavant organisé le Miami Pop festival, qui a réuni 400 000 personnes, voulait tirer de la recette d'un nouveau festival, les fonds suffisants à l'achat de son propre studio d'enregistrement, Media Sounds. Ce studio se trouvait à Woodstock. Aidé de son voisin le chanteur et parolier Artie Kornfeld, alors vice-président de Capitol Records, il convainc deux jeunes entrepreneurs de la ville de New York d'investir dans le festival. John Roberts et Joel Rosenman, alors âgés de 24 ans, avaient diffusé dans le Wall Street Journal et le New York Times l'annonce suivante: « Jeunes hommes avec un capital illimité cherchent des opportunités d'investissement intéressantes et des propositions d'affaire ».

La manifestation devait officiellement se tenir en hommage à Bob Dylan, mais celui-ci étant alors à Bearsville, son nom fut retiré du haut de l'affiche.

Le festival eut lieu à Bethel sur les terres du fermier Max Yasgur aux États-Unis, à une soixantaine de kilomètres de Woodstock dans l'État de New York.
Organisé pour se dérouler du 15 au 17 août 1969, et accueillir 50 000 spectateurs, il en accueillit finalement plus de 450 000, et se poursuivit un jour de plus, soit jusqu'au 18 août 1969 au matin.

« Trois jours de paix et de musique. Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur »
Cette publicité ne prévoyait ni le nombre de spectateurs (évalué à 450 000), ni les embouteillages colossaux qui en découlèrent, ni la pluie, ni la boue. La programmation en fut perturbée : Richie Havens ouvrit le festival à la place du groupe Sweetwater, bloqué dans la circulation ; les artistes qui ne pouvaient accéder au site y furent finalement amenés en hélicoptère de l'US Army.
À la fin de la première journée, quand les barrières qui délimitaient le site eurent disparu, les organisateurs décidèrent d'en rendre l'accès gratuit. « From now on, this is a free concert! »

C'est un des plus grands moments de l'histoire de la musique populaire et a été classé parmi les « 50 Moments qui ont changé l'histoire du Rock and Roll. »