Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




samedi 12 novembre 2011

Qu'est ce qu'un caméo ?

Un caméo (francisation du terme anglophone cameo appearance) est l'apparition fugace dans un récit d'un acteur, d'une actrice, du réalisateur ou d'une personnalité. Le terme est apparu en 1851 dans le monde du théâtre. En effet, A l'origine l'expression "cameo appearance" fait référence à une personne célèbre qui jouait son propre personnage.

Le caméo est, aujourd'hui, avant tout un clin d'œil. Il est bref et souvent anecdotique, car il n'influe généralement pas sur le cours de l'histoire. Il peut être ouvertement montré, ou bien décelable par les seuls spectateurs avertis. Au cinéma, les caméos d'Hitchcock sont devenus la signature de réalisateur (sa silhouette fait une apparition dans 37 de ses films entre 1926 et 1976).
Le caméo diffère de la notion de "guest star" qui consiste à faire participer une personne connue dans par exemple un ou plusieurs épisodes d'une série télévisée.

caméo Hitchcock

Lorsqu'un remake d'un film (ou une adaptation d'une série télévisée) est réalisé, il arrive parfois que l'on puisse y voir les acteurs originaux. Par exemple, dans L'Affaire Thomas Crown (1999), on retrouve Faye Dunaway jouant la psychiatre. Elle jouait le rôle de Vicki Anderson dans la version du film de 1968, avec Steve McQueen dans le rôle titre.
De même, lorsqu'un film est adapté d'une œuvre littéraire (roman, bande dessinée ...), son auteur y fait parfois une brève apparition. C'est le cas dans Da Vinci Code de Ron Howard (2006), ou l'on peut apercevoir brièvement Dan Brown lors de la scène où Robert Langdon, héros du roman et du film, signe des autographes.

Par extension, le terme cameo peut désigner toute apparition d'une personne ou d'un personnage dans une œuvre où l'on ne s'attendrait pas à la voir. Ainsi Uderzo et Goscinny dans certaines histoires d'Astérix ou encore Edgar Pierre Jacobs (le dessinateur de Blake et Mortimer) dans quatre des Aventures de Tintin d'Hergé.
L'initiateur du genre en littérature est Honoré de Balzac avec sa technique des personnages secondaires réapparaissant dans La Comédie humaine (par exemple le Marquis d'Ajuda-Pinto).