Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 29 juillet 2010

L’origine de l’expression « Prendre son pied »

Voici l’explication la plus populaire :
Lorsque les corsaires ramenaient leurs trésors, ils le convertissaient en or : un tiers pour le roi, un tiers pour l'armateur et le dernier tiers pour l'équipage. Pour se départager l'or restant équitablement, ils en faisaient des petits tas de 1 pied de haut (soit environ 33 cm). Ensuite, suivant la hiérarchie, chacun prenait son "pied", le tas d'or de 33 cm de haut qui lui revenait. Et comme souvent, les marins prenaient ce "pied" pour s'offrir la compagnie de prostituées. 
Aujourd'hui, il ne subsiste plus dans cette expression que l'idée du plaisir (pas uniquement sexuel d'ailleurs) sans l'idée d'argent.
Il existait également l'expression "prendre son fade", le terme de "fade", équivalent au terme "pied" en argot ancien, et signifiant "la part de butin", au début du XIXème siècle.


Une autre explication serait une coutume issue de la Grèce antique, époque où les femmes avaient l'habitude de saisir leur pied à la main pendant l'acte sexuel, afin d'augmenter leur plaisir lors de cet acte.


Dans tous les cas, le pied et la chaussure forment une figure sexuelle puissante pour les fétichistes du pied. Les soins donnés dans de nombreuses cultures pour orner ou cacher son pied est en relation avec l'érotisme attaché au pied.