Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 26 mai 2009

La « Commune libre » de Christiania

Christiania, la « Commune libre » de Copenhague (Danemark) fut fondée en septembre 1971 sur le terrain de la caserne de Bådmandsstræde par un groupe de squatters, de chômeurs et de hippies.
Ces 41 hectares abandonnés situés à l'est de Christianshavn fut pris d'assaut par des squatters qui proclamèrent l'Etat Libre de Christiania, soumis à leur propres lois. De nombreux hippies rejoignirent rapidement le projet. Le gouvernement, cédant à la pression publique, dût se résoudre à laisser la communauté poursuivre son expérience sociale.

Au sein de Copenhague, Christiania est une zone très étendue et très belle, un peu comme si à Paris les Invalides avaient été squattés ; elle comporte un lac et de nombreux arbres. Plus d’une cinquantaine de collectifs divers exercent des activités industrielles, artisanales, commerciales, culturelles, sanitaires, théâtrales, etc. Christiania possède son jardin d’enfants, sa boulangerie, son sauna, son unité d’éboueurs/recycleurs, ses bulldozers, sa fabrique de vélos, son imprimerie, sa radio libre, son propre cinéma et une foule de bars, restaurants et lieux de spectacles. Les égouts de Christiania ont été rénovés et agrandis par les Christianites eux-mêmes.

Chistiana reste une rare expérience libertaire historique toujours en activité au Nord de l’Europe. Au moins une cinquantaine d’enfants sont nés à Christiania et y ont été élevés.