Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




mardi 4 octobre 2011

L’origine du terme « mousquetaire »

Le mousquetaire était autrefois un fantassin armé d'un mousquet. Le corps des mousquetaires de la maison militaire du roi de France est créé en 1622 lorsque Louis XIII le dote de mousquets. Un mousquet (de l'italien moschetto) est une arme à feu portative à canon long, crosse d'épaule et platine à mèche ou à rouet, inventé pour pallier le manque de puissance des arquebuses. C'est l'ancêtre de notre fusil actuel.

Mousquetaire mousquets

Les mousquetaires sont recrutés uniquement parmi les gentilshommes ayant déjà servi dans la Garde. L'accès aux mousquetaires, corps d'élite et de parade, proche du roi, représente une promotion.
Chaque mousquetaire doit se monter, s'habiller et s'équiper à ses frais. Seul le mousquet était fourni par le Roi (les pistolets et les épées devant être achetés). Si au début les mousquetaires n'avaient pas d'uniforme (ils portaient pour se distinguer une casaque ornée de 4 croix de velours blanc qui leur servaient de manteau mais était peu pratique lors des combats), par la suite, une tenue est fixée. L'habit est rouge écarlate et brodé d'or. Selon François Bluche, au début du XVIIIe siècle, un mousquetaire avait besoin de 1000 livres pour s'équiper en temps de paix et de 2000 livres en temps de guerre.

Alexandre Dumas les a immortalisés dans la trilogie Les Trois Mousquetaires, Le Vicomte de Bragelonne et Vingt ans après, en s'inspirant de la devise des mousquetaires : "Un pour tous, tous pour un". Ce roman a rendu populaire les mousquetaires, mais ne doit en aucun cas être considéré comme une œuvre historique, tant les libertés avec l'histoire sont nombreuses.